ALAIN CHAMFORT (F)

Thursday 18/07 21:25
Scène Baloise

« Ne serait-ce qu’une fois hélas
Ne serait-ce qu’un instant fugace
Aurais-je su toucher « La Grâce » ?
Aurais-je su toucher les gens
Autant que ceux qui m’ont touché ?
Trouver la part d’humanité qu’on a tous indifféremment 
»

Ces mots resteront les derniers que nous entendrons à jamais sur un « disque » d’Alain Chamfort.
Après L’IMPERMANENCE, qui sort le 22 mars, (et qui avait été précédé par « Whisky Glace » un EP bluffant réalisé avec Sébastien Tellier en guise d’apéritif) Alain Chamfort n’enregistrera plus d’album.
Et c’est lui qui en a décidé ainsi.
Ce n’est pas qu’il ne composera plus ni n’enregistrera plus. Mais sans doute plus un « album ».

Point d’orgue d’une carrière discographique démarrée il y a un peu plus de 50 ans, et parsemée de tubes immortels, « L’impermanence » ressemble à  une œuvre majeure.
Profonde. Poignante. Quasi crépusculaire.

Alain Chamfort est un artiste d’une grande lucidité. D’une exigence rare.
Rare comme la place qu’il occupe désormais dans le paysage musical francophone.

On sait son attachement à la Belgique, lui qui a créé avec Jacques Duvall et Marc Moulin plusieurs chansons marquantes du répertoire français, mais cela faisait 15 ans qu’il n’avait plus foulé les scènes des Francofolies de Spa.  l’impatience est grande !

À découvrir le même jour