Mélanie Isaac (B)

Scène 4 - 18:15

Originaire de l’Ardenne belge, Mélanie Isaac a posé piano et guitare à Bruxelles il y a une décennie.

Après avoir évolué au sein de différentes formations, et remporté en 2012 la Biennale de la Chanson Française au Cirque Royal , elle sort en 2018 son remarqué EP « L’INACHEVÉE » enregistré à distance entre Manchester et Gand, avec l’aide de James Doviak (Johnny Marr, The Smiths), Reinhard Vanbergen (Das Pop, The Van Jets) et Franck Baya (Françoiz Breut, Saule). 

En 2019, elle revient avec une réadaptation très personnelle du classique d’Alain Souchon, « LES REGRETS », et puis remporte le premier prix du Franc’Off, après une magnifique prestation seule en scène avec sa guitare et son piano.

Les chansons de Mélanie sont un croisement entre la variété française des années septante chère à Véronique Sanson et la pop coquette et raffinée de Lana Del Rey. Ou Barbara qui embrasserait Dominique A à la commissure des lèvres.

Mélanie Isaac, c’est aussi des textures cinématographiques et autres architectures sonores entêtantes et hypnotiques. On en imaginerait presque le David Lynch de « Blue Velvet» boire des cafés, fumer des clopes avec le Godard d’ « A bout de souffle» !

Fort d’un univers pourtant classique, elle possède cette personnalité singulière, cette voix feutrée, mais aussi ce sens inné pour les mélodies mémorisables. Ses compositions intemporelles, habitées par sa voix souple, profonde, troublante et fiévreuse tournent autour de l’absence, du vide, de la perte mais avec ce soupçon de pudeur qui fait la différence. Un peu comme un rayon de soleil en guise de joli pied de nez après un orage où les éclairs agrafent un ciel noir et tourmenté.