Roscoe (B)

Scène Sabam for Culture / PlayRight+ - 23:00

Après un concert exclusif  bluffant en 2019  (« spectacle visuel d’une rare intensité », « retour gagnant » – Moustique), 2022 marque le « vrai » retour de Roscoe avec – enfin ! – la sortie de leur troisième album,  « Folds ».

Encensés par la presse, joués sur les radios, appelés dans tous les grands festivals de Belgique, de France et du Québec, remportant 2 Octaves de la musique de l’album de l’année 2012 et 2015 pour CRACKS et MONT ROYAL, les 5 mecs sortis de nulle part marque le paysage de leur empreinte depuis 10 ans.

Pierre Dumoulin, leader de Roscoe :

« Ca peut paraître bizarre qu’on dise ça, mais on est intimement persuadé que cet album est notre meilleur. Les 10 titres sont d’une extrême densité, pour la première fois, je pense qu’on a réussi à allier notre noirceur, notre mélancolie et des moments beaucoup plus lumineux. Les contrastes sont beaucoup mieux maîtrisés et pertinents que par le passé.
Du coup, l’écriture a été vraiment fastidieuse au début. Mais finalement, il y a eu ce déclic. On a tous les 5 eu ce moment où on a mis nos tripes sur la table, ce qui donne un album très riche musicalement.
Le studio où nous on a enregistré nous a permis de procéder à un jeu de construction, brique après brique, couche après couche, motif après motif, avec une certaine jubilation.
Au final, on a retrouvé un processus de création proche de celui du 1er album, plus introspectif, en prenant le temps de faire les choses et de laisser maturer les morceaux… On a travaillé sans trop de pression et cela s’entend certainement sur l’album. »

FOLDS est également très dense au niveau des textes. Ceux-ci sont le reflet de 6 ans dans la tête de Pierre. 6 années parsemées de bonheurs, petits et grands mais aussi d’un tas d’épreuves, de doutes et de remises en question.
« Je voulais que les textes puissent faire écho chez tout le monde. Je ne connais personne dont la vie s’écoule sans remous…et j’espère que le fait que j’écrive sur mes propres épreuves peut aider certaines personnes à se sentir moins seules ».

Au final, Roscoe nous offre à nouveau une bande son idéale pour un film imaginaire ou peut-être pour notre propre film intérieur.

Et c’est juste magnifique !